Photographe éco-responsable dans un paysage de montagne prenant en photo un arc en ciel
Lumys

Etre photographe éco-responsable, ça veut dire quoi ?

Être photographe éco-responsable, ça veut dire quoi ? Cet article n’est pas une réponse définitive mais plus une première piste de réflexion que l’on aimerait alimenter avec votre ressenti ou vos convictions. Dans le métier de photographe professionnel, il nous semble qu’une démarche éco-responsable touche vraiment de nombreux aspects différents. En réfléchissant aux étapes successives d’une prestation photo, voici ce à quoi nous avons pensé.

 

Les déplacements

Proposer ses prestations le plus possible en local, dans un rayon de quelques dizaines de kilomètres, permet évidemment de limiter son impact environnemental. Tout comme privilégier les déplacements en vélo quand la distance le permet, en transports en commun ou train. Cela vous paraît-il faisable ?

 

Le stockage des photos

Il en faut des serveurs pour héberger les galeries photos de tous ses clients ! Est-ce donc inéluctable d’aller vers un stockage qui tend vers l’illimité ? Ou pourrait-on imaginer retirer les photos, en ayant constaté que, passée une période donnée, il n’y a tout simplement plus de commandes sur les galeries ? Sans être aussi radical, est-ce vraiment utile de conserver la version RAW passé un certain temps ? Également, faut-il vraiment conserver toutes les photos d’un reportage ? Quid d’une bonne sélection tout simplement, en supprimant les moins bonnes photos ? Au-delà, pensez-vous nécessaire de livrer un reportage avec 1000 photos dont certaines sont quasiment les mêmes ? Et encore plus de les conserver des années telles quelles ? Et vous, prenez-vous le temps de faire le tri ?

 

L’impression des photos

Bien sûr, imprimer, cela consomme du papier, donc l’impact environnemental paraît inévitable. Pourtant, il semble possible de le minimiser. Par exemple, le label FSC certifie que les procédés utilisés pour la production du papier garantissent la gestion durable des forêts. On peut de même s’orienter vers des papiers recyclés. Egalement, la certification Imprim’Vert est accordée aux imprimeurs qui répondent et mettent en place un suivi sur 5 critères déterminants : l’élimination conforme des déchets dangereux, la sécurisation des stockages de liquides dangereux, la non utilisation de produits toxiques, la sensibilisation environnementale des salariés et de la clientèle, le suivi des consommations énergétiques du site. Et si, être photographe éco-responsable, c’était aussi choisir des laboratoires d’impression qui s’engagent de façon authentique dans une démarche verte ? Êtes-vous sensible à la façon de  faire de vos laboratoires ? Ou, si vous imprimez vous-mêmes, est-ce une direction dans laquelle vous voudriez aller ?

 

Le soutien à des associations ou des projets en faveur de l’environnement

Si vous pouvez vous le permettre, pour compenser votre empreinte carbone, vous pourriez considérer le reversement d’un petit pourcentage de votre chiffre d’affaires en faveur de la reforestation ou pour soutenir des initiatives permettant de lutter contre le réchauffement climatique. Vous sentez-vous prêt pour ce type de démarche ?

 

Le renouvellement du matériel

Des nouveautés sortent régulièrement… et il faut reconnaître qu’elles font vraiment envie ! Mais à quelle fréquence est-il nécessaire, pour son activité, de remplacer son appareil photo, son Mac ou son iPhone ? Cela semble-t-il possible d’éviter cet écueil de générer une forte production d’appareils, consommatrice de ressources, et une pollution supplémentaire liée aux équipements mis au rebut ?

 

Qu’en pensez-vous ?

Être un photographe éco-responsable, est-ce un sujet important pour vous ? Voyez-vous d’autres pistes d’action que nous n’aurions pas abordées ? Avez-vous déjà pris des initiatives vertes ? Rencontrez-vous des difficultés dans votre démarche ?

Pensez vous à l’avenir choisir vos partenaires en fonction de cela ? Est-ce par exemple important pour vous que Lumys fasse attention à cela en terme de développement informatique avec du Green IT par exemple ?

Nous sommes intéressés par vos retours sur le sujet. Partagez-les en commentaire de cet article ou sur le groupe Facebook.

 

Merci !

 

Pour découvrir ou re-découvrir les galeries photos de vente en ligne de Lumys, c’est par ici.

Si ce n’est pas encore fait, inscrivez-vous à la newsletter Lumys et retrouvez tous les mois le best-of de nos conseils spécialement dédiés à l’activité de photographe pro : articles, témoignages, chiffres, et plein de surprises.

Lumys est un logiciel de galeries photos en ligne. Après la prestation, montrez, partagez et vendez vos photos directement sur des galeries élégantes et modernes. Plus de 96% de photographes pro sont satisfaits de nos services !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *