Définition, résolution, DPI : la grande explication !

La définition d’une image

La définition d’une image correspond au nombre de pixels que contient cette image.

Par exemple, une photo 4000×2660 équivaut à 10,6 méga pixels.

La résolution d’une image

La résolution d’une image, c’est le nombre de pixels imprimés (car ici, cette notion est nécessaire lorsque l’on souhaite imprimer ses photos) par pouce. Voilà pourquoi nous parlons de DPI (« Dot Per Inch »). 1 pouce = 2,54cm.

Il est très important de bien calculer les DPI de son image avant l’impression. En effet, une trop basse résolution rendre une image pixelisée. Il est d’usage de dire que la résolution optimale est de 300 DPI.

Calculer la bonne résolution d’une image pour l’impression

Ainsi, pour calculer la bonne résolution et imprimer votre photo correctement sur un 20×30 par exemple, voici le calcul à faire :

(Taille en pixels * 2,54 cm)/Taille en cm du tirage = DPI

(4000*2,54cm)/30 = 338 DPI

(2660*2,54cm)/20 = 338 DPI

Ainsi, la résolution optimale pour imprimer en 20×30 une image de dimension 4000*2660 est de 338 DPI. Bien sûr, 300 voir même 240 DPI suffisent !

Si vous souhaitez calculer la taille maximale d’impression pour une photo en fonction de sa résolution, voici le calcul :

(Taille en pixels*2.54)/DPI = Taille en centimètre du tirage

(4000*2,54)/100 = 101 cm

(2660*2,54)/100 =  67 cm

Ainsi, une image de 4000*2660 pourra être imprimée correctement jusqu’à un format de tirage équivalent à 100 cm pour le bord le plus large avec une résolution de 100 DPI.

Choisir le bon ratio de format

Ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans tous les formats que proposent les différents laboratoires. Voici un tableau qui vous permettra d’y voir plus clair !

tirages photos

Un peu d’explications !

Les ratios sont les dimensions de la photo.

Le ratio 3/2 est le ratio traditionnel de la photo : c’est le format argentique, dit traditionnel. Les ratios 4/3, eux, sont pour les formats numériques. Si vous souhaitez imprimer des photos prises sous un ratio 4/3 dans un format papier 3/2, elles seront obligatoirement rognées, et vice-versa. Voilà pourquoi il est important de connaître les équivalences de formats entre ces deux ratios.

Chez Lumys, vous pouvez choisir très simplement le ratio dans lequel vous souhaitez vendre vos photos ! Pour cela, vous devez choisir dès le départ votre laboratoire : Artlabs (ratios 3/2 et 4/3), ou Incognito (ratios 3/2).

aller sur lumys

formatsratiotableau

MP #160 : Pixels, définition et résolution d’image

Les DPI n’ont de sens qu’au moment d’imprimer une image sur un support physique. Les pixels par pouce (PPI) vont indiquer combien de pixels seront mis sur un pouce.

Pour mieux comprendre cela, prenons un exemple. Une photo numérique qui fait par exemple 2 000 × 3 000 ne se mesure pas en DPI tant qu’elle n’est que sous forme de fichier. Au moment d’imprimer cette photo, il faut faire correspondre ces pixels avec une taille réelle et physique. Quelle est la taille d’un pixel sur le papier ? C’est précisément ce qu’indiquent les DPI de manière indirecte, soit : le nombre de points qui seront mis sur une longueur d’un pouce. Plus les DPI sont élevés, plus le nombre de points par pouce sera important, plus l’image imprimée sera fine et précise. La règle d’impression basique est de produire des images en environ 300 DPI pour l’impression. Ce chiffre provient du calcul suivant :

Sous la « norme » des 300 DPI, et à partir de 25 cm de distance, un œil humain n’est pas capable de séparer deux pixels contigus, qui semblent alors apparaître comme un seul pixel.

Une image en 300 DPI nous semble donc nette dès 25 cm (ou plus loin). À une distance d’un mètre, l’optimum du rapport entre la qualité perçue et la taille du fichier est 77 DPI. Pour une affiche au format A0 destinée à être vue de très loin, il n’est donc pas besoin d’une résolution aussi élevée que 300 DPI ; les 77 DPI annoncés précédemment seront donc suffisants (Note : la technique d’impression est d’ailleurs particulière, voir offset)3,4.

Attention, les DPI sont très souvent confondus avec les PPI (pixels per inch). L’ambiguïté provient de l’acronyme français identique pour les deux notions : PPP (pixel par pouce, et point par pouce). Seule la notion de PPI est manipulable dans les logiciels de graphisme tels que Gimp ou Photoshop, ce qui est logique, car on ne peut contrôler la « finesse » des têtes d’impression d’une imprimante ou d’un traceur dans un fichier numérique. On peut par exemple passer de 72 à 300 PPI. Sachant que 300 PPI correspondent à 118,11 pixels par centimètre, on peut donc calculer les besoins pour des impressions en 300 PPI :

  • pour une photo 10 × 15 cm en 300 PPI, il faut 2,1 Mpx (1 181 × 1 772) ;
  • une photo 20 × 30 cm en 300 PPI nécessite quant à elle 8,4 Mpx (2 362 × 3 543).
Please follow and like us:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *