Comment fixer un prix pour vos tirages photos ?

Il n’est pas toujours évident de fixer un prix à son travail. Surtout lorsque ce que l’on vend est artistique. Comment facturer son temps ? Son talent ? Les tirages photos sont indispensables pour garder un souvenir impérissable, alors comment fixer le bon prix pour ses photos papiers ? Et les fichiers HD ? Nous avons tenté de répondre à ces questions !

Pour ne rien vous cacher, nous avons voulu établir une moyenne des prix pratiqués par les photographes sur Lumys.

Nous pensions que ces données pourraient aider certains photographes à y voir plus clair afin de fixer leurs prix plus simplement. Seulement, il est très difficile d’en ressortir une tendance. En effet, il existe autant de gammes de tarifs que de photographes !

Autant de prix que de photographes

En tant que photographe, c’est vous qui fixez le prix de votre production. Certain choisissent, par exemple, d’offrir les fichiers numériques à leurs clients, à l’issue de la séance. Ils considèrent que ces fichiers sont compris dans la prestation.

D’autres considèrent qu’un tirage d’une de leur photos a un certain prix, compte tenu du travail passé sur la photo, de la renommée du photographe, de sa place sur le marché etc… De quelques euros à des dizaines d’euros, le prix d’un tirage résulte de nombreux critères. Le tout est de savoir comment vous vous en sortez pour vous rémunérer? Comment vous situer face à la concurrence ?

Un prix pour qui ? Pour quoi ? Comment ?

Après avoir défini quel(s) type(s) de prestation(s) vous souhaitez proposer, il est temps de réfléchir aux différents publics que vous pourriez rencontrer. Bien sûr, cela ne veut pas dire « faire un prix à la tête du client » ! Prenons un mariage par exemple. Il y a, de manière générale, deux types de clients. Les mariés, bien évidemment, peut-être avec eux leurs parents. Ceux-ci peuvent être considérés comme des clients privilégiés. Puis il y a les invités. Vous pouvez tout à fait prévoir deux gammes de prix différentes pour ces deux types de clients. Pour définir vos prix, il faut d’abord passer par une phase de calcul. C’est parti !

Un prix, des coûts

giphy

Vous vous en doutez, il y a un prix minimal à afficher pour être certain de faire un peu de bénéfices. Pour cela, voici quelques pistes de coûts à prendre en compte lorsque vous vendez un tirage standard.

Tout d’abord, la matière première : le coût du tirage en lui même. Ce coût varie selon les prestataires, il est généralement de quelques dizaines de centimes pour un tirage.

Ensuite, il faut éventuellement compter les frais bancaires qui s’appliquent pour chaque transaction. Là encore, les prix varient ! Tout comme les frais d’envoi de vos photos.

Si vous passez par des galeries en ligne, le site peut vous prendre des commissions sur ce que vous vendez. Suivant les sites, les commissions oscillent entre 10 et 20%. Sur Lumyspar exemple, si vous prenez un abonnement, nous ne prenons pas de commissions.

Bien sûr, comme suggéré un peu plus haut, vous pouvez aussi prendre en compte tout le travail mis en œuvre pour que la photo existe ! (shooting, retouches, mise en ligne…)

voir notre article sur les prix pratiqués par les photographes Lumys

Le conseil en +

Avant de fixer un prix pour vos tirages photos, vérifiez bien la composition de vos fichiers ! En effet, pour les portraits par exemple, nos laboratoires vous conseillent de laisser un peu « d’air » au dessus de la tête pour éviter que des cheveux soient coupés à l’impression ! En effet, sur un tirage 10×15 par exemple, les imprimantes ont une marge de 2 à 3mm !

Pour aller plus loin…

Si vous voulez en savoir plus sur l’aspect marketing et vente du métier de photographe, faites un tour sur l’excellent blog de Rachel Nething, Portraitoupaysage.com. Voici quelques articles qui devraient vous intéresser :

8 conseils pour vendre !

10 astuces pour vivre de la photographie

Augmentez rapidement vos ventes

Photo à la une : Marine Szczepaniak

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire